Publié le Laisser un commentaire

La Tamise comme métaphore du Conseil en Image!

La Tamise , Conseil en Image

Vendredi-samedi-dimanche, un temps complètement différent pour chacune de ces trois journées à Londres sur les bords de la Tamise.

Vendredi matin quand je suis partie faire ma marche quotidienne au lever du jour sur les bords de la Tamise c’était le brouillard, et quand je dis le brouillard, c’était vraiment la purée. J’ai apprécié cette ambiance feutrée, mystérieuse, silencieuse, fantasmagorique.

La Tamise , Conseil en Image

Samedi en revanche pas un nuage dans le ciel, il faisait froid et sec, l’air était limpide. Je marchais légère et rapide, pleine d’énergie. Sur la rive droite de la Tamise le soleil caressait le haut des arbres, sur la rive gauche il éclairait déjà la façade exposée des plus hautes constructions.

La Tamise , Conseil en Image

Par contre il faisait froid, du givre sur toutes les surfaces, peut-être le thermomètre avait-il atteint la température la plus basse de la première partie de cette saison hivernale 2019-2020 à Londres.

 

Dimanche c’était autre chose ! Ciara frappait Londres ! A Heathrow bon nombre d’avions ni ne décollaient ni n’atterrissaient. Chiswick Park, qui fait normalement partie de mon parcours, était également fermé de peur que l’on reçoive des branches si ce n’est des arbres sur la tête.

La Tamise , Conseil en Image

Tout au long de ces trois jours non seulement le temps a changé mais aussi la Tamise. Mais bon ! C’était toujours et encore la Tamise. Et c’est là où il m’est apparu clairement qu’il y avait un lien entre ma marche quotidienne au cours de ces trois journées le long de la Tamise et mon dernier Post intitulé : « De l’intérêt de savoir faire la distinction entre Dress-code et Style vestimentaire ? »

Durant ces trois journées la Tamise est restée la Tamise, reconnaissable entre toutes. Elle n’est ni le Nil au Caire, ni le Yang Tse à Shangaï, ni la Seine à Paris. Elle a sa personnalité, une personnalité qu’elle garde indépendamment du temps qu’il fait. Une personnalité qui est son style, un style qui lui est propre, qui fait qu’elle est toujours reconnaissable à celui qui la connaît, comme le Nil, le Yang Tse ou la Seine sont reconnaissables indépendamment du temps qu’il fait à ceux pour qui ces cours d’eau sont familiers. Il se trouve que le long des berges que je fréquente la Tamise est soumise aux marées peu importe le temps qu’il fait. Voilà qui fait définitivement partie de sa personnalité. L’amplitude de ces marais est en moyenne de 7 mètres, largement de quoi donner à ses berges une physionomie bien particulière. C’est d’ailleurs en amont de Londres qu’elle cesse d’être sujette aux marées.

Par contre, au cours de ces trois journées, entre le 7 et le 9 février, elle a revêtu différents aspects, elle s’est vêtue différemment. Le temps qu’il fît lui imposa de changer de tenue, on pourrait dire de « Dress -Code ». Bien sûr elle gardait sa personnalité, son style, mais elle devait, qu’elle le veuille ou non s’adapter aux conditions, aux situations qui ont changé quotidiennement pendant ces trois jours.

C’est là pour moi, la Coach et Conseillère en Image que je suis, une métaphore qui nous aide à mieux appréhender la différence entre « Style vestimentaire » et « Dress-Code ». Ai-je inventé une nouvelle métaphore, attraction majeure de la création littéraire ? Je n’irai pas jusque-là. Mais de là à ce que la Tamise devienne mon symbole du Conseil en Image il n’y a qu’un pas !

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.